QU'EST-CE QUE LE HEILPRAKTIKER ?

Articles

Bonjour à tous,

 

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon parcours en tant que magnétiseur. Quand le magnétisme est venu à moi, j’ai voulu me rendre crédible et donc passer un diplôme qui m’apprenne de nombreuses bases en médecine. Ce diplôme c’est le heilpraktiker, un diplôme allemand destiné au praticien de médecine alternative qui équivaut à la première année de médecine. Je vais vous expliquer plus en détail ce qu'est le heilpraktiker. Pourquoi j’ai décidé de suivre cette formation et enfin ce qu’il m’apporte encore aujourd’hui.

 

  1. ORIGINE ET FORMATION
  2. POURQUOI J’AI CHOISI CE DIPLÔME
  3. EN QUOI ÊTRE HEILPRAKTIKER ME SERT AUJOURD'HUI?

1. ORIGINE ET DÉROULÉ DE LA FORMATION

Le heilpraktiker tire son origine d’un conflit qui a transformé notre monde pour en faire celui que nous connaissons aujourd’hui. Toujours d’actualité le diplôme a évolué et s’est fait une place remarquable dans son pays d'origine grâce à la richesse de l’enseignement contenu dans la formation.

Les origines du diplôme

Le diplôme heilpraktiker a été créé en Allemagne durant la Seconde Guerre Mondiale. Durant le conflit, tous les médecins étaient mobilisés au front, il n’y avait donc plus de médecins dans les villes pour venir en aide à la population. Les gens ont alors commencé à se tourner vers des pratiques alternatives telles que la médecine naturelle. Les naturopathes, homéopathes, kinésiologue et bien d’autres ont alors soigné les Allemands.

Afin de garantir les meilleurs soins pour le peuple, le gouvernement allemand a créé une formation qui permettait d’acquérir les bases de de la médecine. Les praticiens ont alors pu apprendre à déceler et identifier certaines maladies. Le but était aussi qu’ils soient en capacité de limiter la propagation d’épidémies.

C’est ainsi que le diplôme heilpraktiker est né, il y a plus de quatre-vingts ans durant l’un des plus grands conflits que le monde a pu connaître.

Aujourd’hui, la formation a évolué et le diplôme heilpraktiker a permis aux thérapeutes pratiquant la médecine naturelle d’être reconnus en Allemagne.

Notez qu’en France, les praticiens en médecines alternatives ne sont pas reconnus. Seuls les médecins ayant passé des diplômes universitaires sont reconnus par l’État.

Comment se déroule la formation

Durant la formation, l’étudiant va participer à un cursus riche en connaissances et en savoir sur la médecine, l’anatomie, les plantes et bien d’autres choses.

Le futur heilpraktiker va apprendre à déceler et reconnaître pas moins de trois cents pathologies. Il va aussi acquérir des connaissances afin de déceler les symptômes d’urgence, pouvoir les reconnaître chez ses patients pour les orienter immédiatement pour les orienter vers les urgences. Cela permet de prévenir l l'arrivée d’un AVC, d’un infarctus ou encore d’autres accidents qui arrivent de manière subite.

L’étudiant heilpraktiker va également apprendre des notions sur l’anatomie, la rhumatologie, la cardiologie, le système ORL.

Concernant son cursus lié à la naturopathie, il va approfondir ses connaissances sur divers sujets en lien avec les médecines naturelles. De cette manière, le futur heilpraktiker va apprendre en profondeur les remèdes naturels qui existent. Il va aborder des sujets tels que l’aromathérapie, l'homéopathie, l'iridologie, la phytothérapie etc. L’ensemble de ces branches de la médecine naturelle sera étudié très largement afin d’apporter au heilpraktiker les connaissances nécessaires pour faire de lui un naturopathe fiable et professionnel. 

Aussi, ce diplôme très intéressant donne accès durant sa formation à l’étude de l'acupuncture, de l’utilisation des ventouses et d’autres thérapies alternatives.

Devenir heilpraktiker demande du temps, beaucoup d’investissement. Le diplôme est très difficile à avoir.

L’examen final se déroule en deux phases :

  • Un QCM de cent questions. Pour avoir l’examen il faut obtenir au minimum 56/100. Ce QCM comporte une multitude de questions qui sont loin d’être faciles. Durant mon examen j’ai eu droit à une question sur une maladie qu’ils avaient inventée. Le but est de s’assurer que l’apprentissage des trois cents pathologies à savoir a été bien assimilé.
  • Un oral final. Cet oral se passe devant le président Heilpraktiker et un jury composé majoritairement de médecins. Cette deuxième partie de l’examen requiert une grande préparation. Chaque juré posera une question. Il faudra également être capable de lire une radio pour le côté médecine traditionnelle. Concernant la pratique de la naturopathie, j’ai été interrogée sur une analyse iridiologique. Pour ceux qui ignorent ce qu’est l’iridiologie, il s’agit d’un bilan de santé établi après analyse de l’iris du patient/client.

 

J’ai obtenu mon diplôme de heilpraktiker à la suite de mon examen. Il m’a fallu 2 ans pour le préparer, cela demande du travail et de la motivation.

Il est aussi important que vous sachiez qu’il n’existe aucune équivalence en France. 

2. POURQUOI J’AI CHOISI CE DIPLÔME?

Pour répondre à cette question, je vais devoir vous expliquer deux choses. La première est comment le magnétisme a soudainement pris une place très importante dans ma vie. La seconde est davantage en lien avec l’envie d’être la plus fiable et légitime dans mon activité de thérapeuthe.

Comment le magnétisme est arrivé dans ma vie

Dans ma famille, le magnétisme est quelque chose que j’ai toujours vu être pratiqué. Notamment avec ma grand-mère qui pratique le magnétisme régulièrement. Je savais donc que ce don existait en moi. Je dois vous préciser avant de continuer que le don de magnétisme existe en chacun de nous.

 

Je vous invite d’ailleurs vous inscrire à formation gratuite en magnétisme pour y apprendre les bases et développer votre don.

 

Je continue. À la mort de ma grand-mère, mon magnétisme est devenu plus grand. Je ne le pratiquais qu’en famille, pour soulager les maux et douleurs de mes proches. L’idée de devenir magnétiseur ne m’avait pas vraiment effleuré l’esprit puisqu’à l’époque j’avais mis toute mon attention sur mon développement en tant que coach.

Puis un jour, la femme de ménage que j’avais à l’époque, m’a annoncé qu’elle ne pourrait plus travailler. En effet, à la suite d’une opération à la main droite, sa main gauche était devenue complètement paralysée. Elle m’a demandé si je pouvais la soigner. Comme je ne pratiquais le magnétisme uniquement pour les membres de ma famille, j’étais un peu réticente à cette idée. Et finalement, j’ai décidé de l’aider. Après deux soins, elle avait retrouvé l’usage de son bras.

Ce que je ne savais pas c’est que cette personne connaissait du monde, et que le bruit a commencé à courir. Je me suis vite retrouvée avec une cinquantaine de clients et mon activité de magnétiseur commençait. 

Aussi, comme j’étais spécialiste en femme victime, une gynécologue a commencé à m’envoyer certaines de ses patientes, pour les aider à soulager l’endométriose entre autres.

Syndrome de l’imposteur

Seulement voilà. Ce qui m’arrivait était génial, je n’y croyais presque pas et surtout je ne me sentais pas légitime. J’avais l’impression d’être arrivée là par chance et que ma capacité à soigner les gens n’était peut-être pas forcément réelle. J’avais du mal à concevoir cela. Évidemment que je savais que le magnétisme soignait, mais n’ayant eu aucun parcours justifiant mon rôle de thérapeute magnétiseur, je me sentais comme une impostrice.

Vous connaissez sans doute ce sentiment. Vous savez quand on a l'impression de ne pas vraiment mérité ce qui nous arrive.

Alors je me suis renseignée sur ce qu’il existait comme formation ou diplôme pour justifier mon activité de thérapeute. N’ayant rien trouvé en France qui puisse être complet et correspondre à mon besoin de connaître à la fois les bases de la médecine traditionnelle et aussi l’éventail des médecines naturelles, je me suis tournée vers le diplôme heilpraktiker en Suisse.

J’ai compris aujourd’hui qu’il n’existe pas de syndrome de l’imposteur, il suffit juste d’être en accord avec ses talents et son savoir pour admettre que l’on puisse atteindre soulager certaines pathologies.

3. EN QUOI ÊTRE HEILPRAKTIKER ME SERT AUJOURD'HUI?

Aujourd’hui, je suis très contente d’avoir obtenu le diplôme de heilpraktiker. Il m’a permis d’avoir des connaissances solides sur les bases de la médecine traditionnelle. Cette formation est très riche en contenu et cela est utile toute la vie. Je me sers régulièrement du savoir acquis grâce à mon diplôme pour aider mes clients.

Un accès constant à la formation

En participant à la formation heilpraktiker j’ai bien évidemment eu énormément de documentation. Cette documentation est d’une richesse incroyable en termes de savoir et connaissance sur la médecine traditionnelle, les médecines naturelles et alternatives. Aujourd’hui, je peux accéder à toute cette documentation quand bon me semble. Cela me permet de répondre à certaines de mes questions parfois mais aussi de pouvoir régulièrement me plonger dedans afin de faire une petite mise à jour.

Aussi, j’ai un accès annuel à 400h de cours où je peux apprendre de nouvelles choses.

Cela me permet d’entretenir mes connaissances et aussi de me pencher sur de nouvelles techniques.

Une aide lors de mes consultations

Le fait d’être heilpraktiker a clairement influencé ma manière de procéder lors de mes consultations.

Ainsi, j’organise chaque séance en trois étapes :

 

  • La naturopathie. Je réalise au début de la consultation ce que l’on appelle une anamnèse. Je pose des questions à mon client sur ses antécédents médicaux afin d’identifier au mieux sa problématique.
  • Le magnétisme. Grâce à mon ressenti, je vais positionner mes mains au dessus de mon client, me connecter à l’Univers et aux énergies afin de ressentir les dysfonctionnement chez mon client
  • L’iridologie. Grâce à une analyse de l’iris, je vais confirmer le bilan que j’aurais commencé à établir.

 

De plus, j’utilise ma formation heilpraktiker afin d’apporter à mes clients la garantie d’avoir des connaissances sur les pathologies. Je vais ainsi pouvoir leur expliquer davantage l’origine et le développement des maladies dont il souffre. Je proposerai aussi des plantes adaptées aux médicaments qu’ils prennent déjà au cours de leur traitement.

Avec cette méthode mes clients sont ainsi assurés de ne prendre aucun risque s’ils suivent un ou plusieurs traitements.

 

Pour celles et ceux qui souffrent de tristesse et qui souhaitent se libérer des obsessions du passé, je vous invite à recevoir mon soin du mois qui agira activement sur votre problématique.

Pour celles et ceux qui seraient intéressés par cette formation en heilpraktiker, je vous invite à me contacter, c’est avec plaisir que je répondrais à vos questions. Aussi je vous invite à découvrir ma chaine Youtube, j’y effectue un live hebdomadaire et publie régulièrement des vidéos qui traitent de magnétisme et de bien-être.


Articles similaires

Réalisation & référencement Site web clé en main   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.